Skip links

OcramClima

CTA - OCRAMCLIMA

Une construction faite
de choix pour
gagner en efficacité

arrow-white-down

Résistance mécanique (déviation relative maximale [mm / m])

D1

Fuites d’air ambiant (taux de fuite maximum [l / (s / m²)])

L1/L1 (Model box)
L2/L2 (Real box)

Bypass du système de filtrage (Taux de bypass maximal sur le filtre [%])

0,5 (F9)

Transmission thermique (plage de transmission thermique [W/m². K])

T2 e T3

Facteur de pont thermique

TB2, TB3 e TB4

Remarque: Les informations de ce tableau sont définies conformément à la norme DIN EN 1886: 2009-07

Fréquence (Hz)

125

250

500

1000

2000

4000

8000

T3/TB4

17

21

25

23

22

28

33

T3/TB3

19

23

27

30

30

34

43

T2/TB2

21

23

25

32

35

44

50

Informations complémentaires à ce tableau: L’enceinte standard est constituée d’un profilé aluminium de 70 mm d’épaisseur et de panneaux sandwich constitués de deux éléments en tôle galvanisé avec une isolation en laine de roche. La plaque intérieure a une épaisseur de 0,8 mm et la plaque extérieure a une épaisseur de 1 mm et est peinte en époxy RAL 9006.

Panneaux en aluzinc

Panneaux intérieurs et extérieurs peints époxy

Panneaux intérieurs et extérieurs en acier inoxydable

Différentes épaisseurs (sur demande)

COMPOSITION DES UNITÉS DE TRAITEMENT D´AIR

Les registres sont utilisés dans les sections de mélange (boîte de mélange), d’insufflation et d’échappement.
Ceux-ci sont constitués de lames en aluminium, et permettent la régulation des flux d’air. Le mouvement entre les lames est assuré par un mécanisme d’engrenage en polypropylène. Les engrenages sont placés à l’intérieur de la structure en aluminium, ce qui les protege de la météo, prolongeant sa durée de vie. L’étanchéité entre les lames est assurée par des joints en caoutchouc. En fonction du type de joint et du niveau d’étanchéité requis, les registres pourront être de classe 2, 3 ou 4 selon la norme EN 1751: 2014. L’activation des registres peut être manuel ou automatique, en plaçant respectivement une poignée ou un actionneur.

Si nécessaire, pour faciliter les opérations de maintenance et d’inspection de certains composants, des sections d’accès vides peuvent être définies.

Toutes les unités sont équipées de ventilateurs centrifuges à transmission direct de très haute performance, de classe IE2 à IE5, et peuvent être fournis avec des moteurs EC (commutables électriquement), la dernière technologie dans le domaine. Ces ventilateurs sont équilibrés dynamiquement et statiquement selon la norme VDI 2060: 2014. Les ventilateurs EC et PM ont une commande électronique intégrée (qui comprend un variateur de fréquence), en revanche, dans le cas des ventilateurs AC, l’inclusion d’un variateur de fréquence dépend de la volonté du client.
La structure du ventilateur est en acier galvanisé. Le rotor peut être en alliage d’aluminium, en acier galvanisé ou en composite. Les ventilateurs sont accessibles par des portes avec des fenêtres d’inspection.
Des systèmes antivibrations sont utilisés pour supporter les ventilateurs (dans le cas des moteurs AC) et pour empêcher la transmission des vibrations à la CTA.

Sem Título-3
OPTIONS
DONNÉES
Ventilateur PM
IE4
Ventilateur EC
IE4 e IE5
Ventilateur AC
IE2 e IE3
Puissance du ventilateur
0,5 kW – 75 kW
Transducteur de pression
DC 0-10 V ; 0-3000Pa

Les batteries utilisées pour faire le traitement thermique de l’air, peuvent être des batteries à eau, à expansion directe, à vapeur et électrique. Ces batteries sont installées dans des rails, afin de permettre facilement leur retrait pour entretien et inspection. Dans le cas des batteries de refroidissement, les bacs à condensats installés sont en acier inoxydable.

Sem Título-4

BATTERIE
À EAU

Dans les batteries à eau, l’alimentation des bobines situées à l’intérieur des CTA´s se fait
à travers un circuit hydraulique, composé d’un groupe de pompes de circulation. Le fluide
peut être une solution aqueuse d’éthylène glycol ou de propylène glycol, dans le cas de
risque de gel.
Dans ces batteries, celles avec des connexions hydrauliques sont normalement filetées. La pression de teste de ces batteries est de 16 bars. Dans une batterie utilisée pour le processus de refroidissement, un séparateur de gouttes peut être installé à côté de celle-ci, si le
le passage de l’air dans la batterie est supérieur à 2,2 m/s.

BATTERIE
À EXPANSION
DIRECTE

Les batteries à expansion directe (communément appelées bobines DX) sont basées sur un circuit réfrigérant, qui utilise principalement du R410. Comme dans le cas des batteries à eau, les connexions sont généralement filetées. La pression d’essai est de 42 bars maximum, en fonction de la valeur du réfrigérant d’essai.

BATTERIE
VAPEUR

Semblables aux batteries à eau d’un point de vue constructif, les batteries vapeur sont conçues pour augmenter la température d’une masse d’air. Dans ce cas, le fluide (vapeur d’eau) fonctionne à des températures supérieures à 100 ºC. En règle générale, dans les batteries à vapeur, les connexions sont bridées.

BATTERIE
ÉLECTRIQUE

Le fonctionnement des batteries électriques est basé sur l’effet de Joule, où le passage d’un courant électrique à travers un conducteur, génère une certaine puissance thermique sous forme de chaleur et rayonnement.

BATTERIE CADRE AILETTES TUBES ÉLIMINATEUR DE GOUTTELETTES
ESPACE MATÉRIEL MATÉRIEL
BATTERIE A VAPEUR Acier galvanisé, acier inoxydable et alliage d’aluminium [2mm; 12mm] Al, AlMg, AlPr*, Cu e CuSn Cu, CuSn, Aço inox e Fe
BATTERIE A EXPANSION DIRECTE Acier galvanisé, Al et acier inoxydable
BATTERIE A EAU
BATTERIE ÉLECTRIQUE AI Acier inoxydable

[*AlPr – Pré-enduit]

Bien que l’EN ISO 16890:2016 soit actuellement en vigueur pour la classification de l’efficacité du filtre, l’EN 779:2012 reste celle utilisée pour sélectionner les étapes de filtrage. Tandis que EN 1822: 2019, est utilisé pour les filtres HEPA (haute efficacité).
Les rails et les structures du filtre peuvent être en acier galvanisé, avec ou sans peinture époxy RAL 9006, ou en acier inoxydable. L’ensemble cadre/rails s’avère efficace contre les fuites par bypass. Dans le tableau ci-dessous, bien qu’il n´y ait pas de conversion directe entre l’EN 779:2012 et l’EN ISO 16890:2016, une comparaison indicative entre les classes est indiquée, conformément à la recommandation Eurovent 4/23.

OPTIONS DE FILTRE EN 779:2012
EN 1822:2019
EN ISO 16890:2016
PRÉ-FILTRE G4 ISO Course
FILTRE A POCHE M5 à F9 ISO ePM10 à ISO ePM1
FILTRE COMPACTE M6 à F9 ISO ePM10 à ISO ePM1
FILTRE RIGIDE M6; F7; F9 ISO ePM10 à ISO ePM1
FILTRE HEPA E10; H10; H13; H14

CONFIGURATION DES FILTRES

Filtres Profondeur Exemple Filtres Profondeur Exemple
G4
(préfiltre)
50 M6; F7; F9
Filtre rigide
292
M5 jusqu´a F9
Filtre a poche
360 C4; C7
Filtre à charbon
292
M6 jusqu´a F9
Filtre compact
360 E10, E11, H13; H14
Filtre HEPA
292

QUANTITÉ DE FILTRES

MODÈLE Dimensions(mm) MODÈLE Dimensions(mm)
592×592 287×592 592 287×592
MU01 01 00 MU14 08 06
MU02 01 00 MU15 12 03
MU03 01 01 MU16 16 04
MU04 02 00 MU17 20 00
MU05 02 02 MU18 20 05
MU06 04 00 MU19 10 07
MU07 02 03 MU20 20 09
MU08 04 02 MU21 18 00
MU09 06 00 MU22 24 06
MU10 06 03 MU23 24 10
MU11 09 00 MU24 30 05
MU12 08 00 MU25 30 11
MU13 08 04 MU26 36 06

Les atténuateurs acoustiques sont un ensemble de baffles disposés parallèlement à la direction du flux d’air.
Les baffles sont composés de plaques de laine de roche non combustibles, qui sont recouvertes d’un tissu en fibre de verre pour empêcher la laine de roche de se détacher. La longueur, la hauteur et l’épaisseur des atténuateurs sont variables et définies en fonction du projet en question. La structure des baffles et de l’ensemble peut être en acier galvanisé, acier galvanisé avec époxy RAL 9006, aluzinc ou acier inoxydable. Les baffles sont installés sur des rails, facilitant leur entretien et / ou leur retrait.

D’un point de vue psychrométrique, il y a une augmentation de l’humidité spécifique et relative du flux d’air en question, ainsi qu’une diminution de la température du bulbe sec.

HUMIDIFICATEUR
ADIABATIQUE

Le fonctionnement d’un humidificateur adiabatique est basé sur le passage d’un flux d’air à travers une surface humide (peignes), avec de l’eau s’évaporant. Cette surface peut être de nature organique ou inorganique.
L’humidificateur comprend un bac à condensats et un cadre en acier inoxydable.
Il est installé dans des rails, afin de faciliter son démontage pour des fins de nettoyage et d’entretien.

HUMIDIFICATEUR
À VAPEUR

Le fonctionnement d’un humidificateur à vapeur est basé sur l’injection de vapeur d’eau dans un flux d’air. Pour le processus d’ébullition de l’eau, une source d’énergie est necessaire et un électrode ou un brûleur, entre autres, peuvent être utilisé. Dans ce système d’humidification, le grand avantage est la capacité d’humidification isothermique d’une masse d’air, lorsque les masses de vapeur d’eau injectée et de vapeur d’eau présentes dans le flux d’air sont correctement définies et ajustées.
Comme pour les humidificateurs adiabatiques, un bac à condensats en acier inoxydable est inclus dans les humidificateurs à vapeur.

Les systèmes de récupération d’énergie utilisés dans les CTA´s sont divisés en trois groupes: récupératifs (récupérateurs à plaques), bobines régénératives (roue thermique) et de run-around coils (roulement).

Sem Título-6

RÉCUPÉRATIFS

Les systèmes de récupération d’énergie (SRE) récupératifs, sont des récupérateurs de plaques.
Dans ces derniers, le transfert de chaleur entre les flux d’air en circulation s’effectue à travers des plaques qui, par défaut, sont en aluminium. Cependant, il est possible que les plaques soient en matériau hygroscopique, pour permettre la récupération de la chaleur latente. Concernant l’orientation relative des flux d’air, on peut avoir des récupérateurs à plaques à contre-courant et à flux croisés.
Ces récupérateurs ont une étanchéité élevée entre les flux d’air et une résistance mécanique élevée dans les différentes hautes pressions. Le bac à condensats est installé du côté de l´air soufflé. Il y a également l’option d’un système bypass, pour permettre au(x) débit(s) d’air de contourner le récupérateur de chaleur (mécanisme utilisé pour faire le free-cooling). Ce système de bypass peut être garanti en utilisant un registre dans le récupérateur lui-même ou alors un registre externe.

Composants Options constructives
Plaques non hygroscopiques Aluminium et aluminium avec protection anti corrosion
Plaques hygroscopiques Polyéthylène et cellulose
Type de système de bypass Modélisation ou type on/off
Emplacement du registre bypass Dans le récupérateur ou à l’extérieur

RÉGÉNÉRATIFS

Dans les systèmes de récupération d’énergie (SRE) régénératif, notamment dans les roues thermiques, le transfert de chaleur se produit à travers le processus cyclique d’accumulation-libération de chaleur à travers une matrice rotative. Composés essentiellement en aluminium, il existe des roues thermiques a condensation, hygroscopique et de absorption / adsorption. La roue thermique est entraînée par un moteur électrique et la récupération de chaleur peut être contrôlée par un système de variation de vitesse.

Options Observations Applications
Condensation Récupération sensible Applications courantes
Hygroscopique Récupération sensible et latente
Adsorption Récupération sensible et latente
Epoxy Récupération sensible Environnements marins et corrosifs

RUN-AROUND COILS

Système de récupération de chaleur composé d’échangeurs de chaleur air-gaz ou air-eau, dans le cas de batteries à détente directe ou de batteries à eau, respectivement, placées sur les côtés d’insufflation et d’extraction.
Il est possible que le fluide de travail du système soit un réfrigérant (gaz), de l’eau, une solution aqueuse d’éthylène glycol ou une solution aqueuse de propylène glycol. Dans le cas des batteries à eau, adjacentes aux échangeurs de chaleur, le système se compose d’un circuit hydraulique composé d’une pompe de circulation et d’un vase d’expansion. Étant une batterie à expansion directe (SRE), contrairement à la précédente, il existe un circuit de réfrigération. Les connexions entre les batteries et les tubes sont généralement filetées.

Les brûleurs permettent de chauffer un flux d’air par combustion indirecte d’un gaz, qui peut être du gaz naturel ou du propane. Avec des rendements d’au moins 91%, les puissances de chauffage thermique, par unité, varient de 11 kW à 900 kW.

Options

Inoxydable

Réglementation

Modeler par ON / OFF

MODÈLES & DIMENSIONS

CTA – Modèles et dimensions

MODÈLE

Dimensions (mm)
Largeur
Hauteur
Débit volumique d’air (m3/h)
Minimum
Maximum
Vitesse du tunnel (m/s)
Minimum
Maximum

830

525

1500

2300

1,4

2,2

830

830

2600

4100

1,4

2,2

1135

830

3700

2800

1,4

2,2

1440

830

4800

7500

1,4

2,2

1440

1135

6800

10700

1,4

2,2

1440

1440

8900

14000

1,4

2,2

1745

1135

8400

13200

1,4

2,2

1745

1440

10900

17200

1,4

2,2

2050

1440

13000

20400

1,4

2,2

2050

1745

15900

25100

1,4

2,2

2050

2050

18900

29800

1,4

2,2

MU12

2355

1440

15900

23600

1,4

2,2

MU13

2355

1745

18400

29000

1,4

2,2

MU14

2660

1745

21000

33000

1,4

2,2

MU15

2660

2050

24900

39100

1,4

2,2

MU16

2660

2355

28800

45300

1,4

2,2

MU17

2965

2355

32300

50700

1,4

2,2

MU18

2965

2660

36600

57600

1,4

2,2

MU19

3270

1745

26000

40900

1,4

2,2

MU20

3270

2660

40600

63800

1,4

2,2

MU21

3575

2050

33800

53200

1,4

2,2

MU22

3575

2660

44500

66900

1,4

2,2

MU23

3880

2660

44800

76100

1,4

2,2

MU24

3880

2965

54200

85200

1,4

2,2

MU25

3880

3270

60000

94300

1,4

2,2

MU26

3880

3275

65800

103400

1,4

2,2

Débits de fonctionnement
Débit volumique d’air (m3/h)

Débit volumique d’air (m3/h)

EXEMPLES DE PARAMÈTRES

Avoir le bon produit signifie apporter à
chaque projet des solutions intégrales, faites sur
mesure
Savoir plus

BESOIN D'AIDE?

Vous voulez en savoir davantage? Contactez-nous et nous clarifierons tous vos doutes dès que possible.

Demande d´informations